LA VOIE DU DRUIDE - enseignement et initiation druidique- -les intiations dans le druidisme, l'enseignement des Druides

Il existe aujourd’hui en France plusieurs voies qui se réfèrent au Druidisme. Certaines font remonter leur filiation à l'un des trois personnages qui ont initié la Renaissance Druidique du XVIII° siècle. Il existe également quelques groupes autonomes comme l’Assemblée de Semias. Le Druidisme contemporain n’est donc pas un mouvement unifié et il n'y a pas d’instance représentative qui pourrait parler d'une voix unique. Chacun des groupes vit et exprime le Druidisme contemporain d'une façon qui lui est propre. Mais au-delà de cette diversité dans les approches et les pratiques, il y a de nombreux points communs et tous se retrouvent autour de valeurs et de références incontournables qui font la spécificité du Druidisme d'aujourd'hui.

Ces dernières décennies, il y a aussi eu plusieurs tentatives de regroupement qui avaient pour but de mettre en évidence les convergences des différents groupes afin de faire émerger un Druidisme francophone « unifié ». Mais les conceptions personnelles ont souvent pris le dessus sur l’intérêt commun, et la seule réalisation concrète de ces rassemblements fût l’élaboration d’une Charte, seul point focal sur lequel s’entendent à peu près tous les Druides de France.

L’un des objectifs était également de définir ce qu’est un Druide aujourd’hui; cela resta également en suspens, chaque groupe ayant une vision du Druide qui lui est propre. Tantôt ils appuient leur légitimité sur une filiation remontant à un des trois fondateurs de la résurgence Druidique du XVIII° siècle, tantôt sur le strict support des découvertes historiques et archéologiques. Définir ce qu’est un Druide se révèle donc ardu, compte tenu du peu d’éléments qui nous sont parvenus du fond du passé. Si ces dernières années l’archéologie nous a apporté une moisson abondante de nouveaux éléments, il demeure de nombreuses interrogations et certaines découvertes sont sujettes à interprétations.

Face à ces «trous» laissés par l’Histoire , nous pouvons distinguer essentiellement trois approches: Une approche «reconstructionniste» qui tente de recréer au plus près et avec les quelques éléments dont nous disposons, les pratiques supposées des Druides de l’Antiquité. D’autres auront une approche plus philosophique, culturelle, ou encore ésotérique ou mystique. D’autre enfin, privilégieront ceux qui possèdent un art et qui, au fur et à mesure de leur Cheminement en lien avec la Tradition Celtique parviendront à exprimer leur Druidisme à travers celui-ci.

Le point commun entre ces trois approches est qu’ils se retrouvent tous autour d’une vision mature et responsable du Druide ; ils rejettent unanimement les visions fantasmées comme celle qui sortent tout droit des jeux de rôles ou des productions hollywoodiennes comme le Seigneur des Anneaux. Loin de tous ces clichés, le Druide est un être humain tout ce qu’il y a de plus normal, avec ses qualités et ses faiblesses. Ce n’est pas un être aux pouvoirs surnaturels, ni un sorcier qui lance des éclairs avec une baguette !!

D'autre part, la Tradition Druidique est une Tradition orale, vivante, qui s'exprime de façon collective autant que personnelle. La Voie du Druide n’est donc pas une Voie strictement solitaire; elle se vit au contact des autres Cheminants, au sein des Clairières, à travers les rituels, les enseignements, les rencontres, etc. car le Druide est également un enseignant et un transmetteur. C'est une Voie qui demande du temps et de la persévérance qui ne saurait se satisfaire d’une simple approche intellectuelle et individuelle. Nous sommes donc très loin de la vision simpliste, voire infantile, que l'on peut trouver parfois sur Internet, où il suffirait "d'écouter ses ressentis" ou de "se sentir Druide" pour en être un.

 

Selon les groupes, on envisagera le Druide selon deux manières:

Le Druide «Prêtre» : Son rôle sera envisagé principalement comme un célébrant au profit d’une « assemblée de fidèles ». Le Druide poursuivra un Cheminement personnel après avoir suivi lui-même l'enseignement d'un Druide. Il se consacrera également aux besoins spirituels des Fidèles par le biais de différentes cérémonies marquant les étapes de la vie humaine : bénédictions pour les enfants, rites de passage à l’âge adulte, cérémonies d’union pour les couples, de funérailles, etc… Il sera l’intermédiaire entre les hommes et les Dieux, de façon authentique et désintéressée

Le Druide «Sacerdote» : Son rôle s'accomplit au sein d'une Clairière dont il a pû être le fondateur. Il prendra le nom de «Sanglier» et sera le référent spirituel et l'enseignant des débutants que l'on nomme « Marcassins ». Son travail au sein de la Clairière sera orienté principalement vers l’acquisition de facultés qui lui permettront de remplir de façon la plus accomplie possible, son rôle d’intermédiaire spirituel et d’enseignant. En parallèle de son rôle de Sanglier, il poursuivra son Cheminement personnel, un Cheminement plus intériorisé, plus confidentiel.

Pour celui qui souhaite suivre la Voie du Druide, le Cheminement se fera toujours au sein d’une Clairière dont la structure et l’enseignement revêtent une forme initiatique.

 

Le Cheminement au sein de la Clairière de Semias s’inscrit dans l'approche sacerdotale, il est orienté vers la Quête du Druide en Soi. Comme toute Quête spirituelle, celle-ci se fait progressivement, au rythme de chacun, car dans ce domaine il n’y a pas de compétition ni d’objectif planifié. Le but n’est pas l’acquisition d’un titre ou d’une reconnaissance. C’est un Chemin où le travail effectué, la découverte et la compréhension des choses s’accompagne d’une maturation intérieure qui se révèle et s’exprime au sein des activités de la Clairière, notamment au cours des échanges philosophiques et des rituels.

Comme dans la plupart des Clairières, le Chemin se fait par étape en commençant par celle de Mabinog. Cette période, plus ou moins longue, permet l'acquisition des notions de base du Druidisme et permet aussi d'appréhender la forme de "travail" demandée au sein de la Clairière. Le temps du Barde et du Vate permet d'aborder différents domaines appartenant à la tradition druidique. Celui du Barde concerne l’expression personnelle en lien avec le Cheminement intérieur et la spiritualité Druidique. Celui du Vate permettent d’aborder des aspects de l'être intérieur du Cheminant, ainsi que les particularités du Monde spirituel.

Ces étapes sont grandement tributaires de la persévérance et des motivations de chacun, ainsi que du temps que l’on souhaite consacrer à l'étude et à sa mise en pratique ; Le Cheminement sur la Voie du Druide demande de la patience et de la constance car l’évolution intérieure nécessite des remises en questions qui ne se font pas du jour au lendemain; seules des années de pratique permettent de rencontrer le Druide en Soi, c’est pour cela qu’il est difficile de définir une durée précise concernant ce Cheminement.

 

 

Aujourd’hui le Druide est un homme ou une femme qui sent résonner au fond de son âme cet appel à retrouver les Chemins oubliés. En célébrant au cœur de la Forêt, il répond à une aspiration spirituelle, à une Quête d’authenticité, de profondeur et d’ancestralité. Dans une vibrante communion avec la Vie, il cherche à renouer avec un monde spirituel oublié dans ces temps de matérialisme et de superficialité. Une Quête qui peut sembler à contre-courant mais qui, au contraire, rend le Cheminant ou la Cheminante de plus en plus vivant, de plus en plus en harmonie avec la Vie.

Mais nous pouvons aussi nous demander si la Quête initiatique est encore d’actualité tant elle semble en contradiction avec les codes du monde d’aujourd’hui. En effet, la voie initiatique demande du temps et des efforts en ces temps de facilité et de satisfaction immédiate du plaisir, elle s’adresse à l’âme en ces temps où le corps et les apparences sont survalorisés ; elle demande patience et confiance en ces temps d’impatience et de suspicion; elle implique un regard lucide et rationnel sur soi-même et sur le Monde en ces temps d'imaginaire fantasmatique engendrés et relayés par les productions télévisuelles et cinématographiques et auto-entretenues par les réseaux sociaux. Enfin, elle implique une nécessaire confidentialité alors que s'installe une tyrannie de la transparence; elle forme une Fraternité en ces temps où l’individualisme et la compétition agressive sont érigées en valeurs suprêmes. Par ailleurs, la Quête initiatique s’appuie sur une structure et une hiérarchie alors que nous assistons à un rejet global de celles-ci. Toutefois, ce rejet peut se comprendre car nombreux sont les exemples où les structures et les hiérarchies ont été dévoyées et détournées au profit des ambitions personnelles de quelques-uns, trahissant ainsi leur rôle premier d’être au service du plus grand nombre. Mais dans le Cheminement et l'enseignement spirituel, il ne faut pas "jeter le bébé avec l'eau du bain", et la relation Maître - Elève est incontournable, car si l'Elève a besoin du Maître, le Maître a toujours à découvrir chez l'Elève quelque chose qui contribuera à son Cheminement. On ne peut être guidé sur un Chemin que par quelqu'un qui a déjà parcouru ce Chemin et qui le connaît. Il est dit dans les Ecrits : "Un aveugle peut-il aider un autre aveugle?"

La Quête spirituelle ne s’oppose pas au monde profane ; elle lui est complémentaire. Elle éclaire et donne sens à un monde à première vue incohérent et absurde, et permet au Cheminant d’être pleinement dans ce monde tout en « n’étant pas de ce monde ».

 

 

Travailler avec le Druide

 

« Travailler avec le Druide, ce n’est pas travailler pour le Druide, ni travailler devant le Druide,

c’est travailler à Etre ce que l’on EST

Et c’est pourquoi il peut être dit : tout le monde travaille avec le Druide.

Certains le savent, d’autres l’ignorent

Ceux qui le savent travaillent en plus grande célérité car il n’est pas besoin de leur donner des leçons pour qu’ils apprennent à écouter les leçons de la Vie et la nécessité de travailler avec le Druide.

Ceux qui l’ignorent sont « entre deux mondes »

Maintenez-vous, certes, dans ce monde oublieux, mais travaillant avec le Druide,
ne soyez plus ainsi de ceux qui travaillent avec ce monde oublieux.

Dans ce monde oublieux mais plus de ce monde oublieux ; du monde du Druide »

 

uverte, après une première rencontre, à tous ceux qui ont une approche spirituelle de la nature et qui souhaitent appréhender une pratique en harmonie avec leurs aspirations. Foret d'Orléans, druidisme, enseignement druidique aujourd'hui, transmission druidique, paganisme contemporain, spiritualité rituel druidique Orleans, esotérisme, philosophie pratique et spiritualité païenne, paganisme, loiret, druidisme dans l'orléanais, druidisme en france loiret, druidic seedgroup in France

ACCUEIL DU SITE

 

fd